GEIE FORESPIR         23 bis Boulevard Bonrepos - 31000 TOULOUSE         geieforespir@forespir.com         +33(0)534.414.320

L'objectif de l'action "forêt" du projet OPCC était de pouvoir doter tant les gestionnaires que les propriétaires sylviculteurs ou encore les acteurs institutionnels et politiques de données concernant les impacts du changement climatique des les forêts : sensibilité des diverses essences, rapidité de déclin, différenciation de zones de sensibilités climatiques… Dans cet esprit, l’action s’est attachée à :

  • identifier des indicateurs fiables permettant de déterminer l’influence du changement climatique,

  • identifier et valoriser les principales données de suivi existantes,

  • mettre à la disposition de l’Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique un réseau de placettes permanentes de suivi à long terme des indicateurs,

  • implanter éventuellement de nouvelles placettes pour compléter les manques identifiés,

  • proposer des orientations d’interventions forestières.

En outre, un lien étroit a été établi avec les partenaires de l’action « Risque Naturel » en raison du caractère protecteur que revêtent certaines forêts face à des aléas tels que les avalanches, les chutes de blocs… En effet, l’évolution des cortèges forestiers pourra également modifier l’efficacité de la protection des forêts contre ces risques.

Ainsi, les partenaires ont proposé une méthodologie commune de caractérisation et de localisation du risque naturel (donc du croisement « enjeux » / « aléas ») afin de permettre :

  • l’identification des parties de forêt jouant un rôle de protection ;

  • puis, par le croisement entre le niveau de risques/enjeux et la maîtrise actuelle assurée par la végétation forestière vis-à-vis des risques naturels, d’établir le classement de ces parties de forêt en niveaux de « priorités d’actions » en vue d’une gestion adaptée de ces peuplements ;

  • le suivi à long terme de l’évolution de territoires à fort risque naturel (et par conséquent de la surface de forêt de montagne jouant un rôle de protection contre ceux-ci).

Cette fonction de protection peut être amplifiée et la forêt peut être encore plus efficace si on intervient à temps sur les peuplements et la végétation. Ce rôle, dont la mise en œuvre incombe aux gestionnaires forestiers, doit cependant être accompagné par une méthode de diagnostic et des préconisations d’interventions sylvicoles adaptées.

Ce fut le second objectif de notre action "Risques naturels" : proposer des solutions techniques réunies au sein du « Guide de gestion des forêt Pyrénéennes à enjeu de protection ». Ce guide traite de la gestion des forêts hors sylviculture à rôle de protection contre les risques naturels (disponible dans la section "Ressources" du site internet).

 

A l'issue d'une démarche de diagnostic, le gestionnaire dispose de tous les éléments techniques pour juger de la priorité d'une intervention sur les peuplements forestiers au titre de la protection contre les aléas naturels.

Enfin, face au manque d’informations concernant l’impact du changement climatique sur les phénomènes naturels, les partenaires ont mis en place une série d'indicateurs de suivi de l’activité des phénomènes naturels en zone de montagne.