Rechercher
  • Sébastien CHAUVIN

Journée internationale de la biodiversité

FORESPIR, un groupement au service de la biodiversité pyrénéenne


En 1993 entrait en vigueur la Convention sur la diversité biologique adoptée par les Nations Unies. Concernées par l’appauvrissement de la biodiversité dans le monde, celles-ci proclament le 22 mai, date de l’adoption du texte de la Convention, Journée internationale de la biodiversité afin de sensibiliser les citoyens à la richesse des espèces végétales et mondiales à l’échelle de la planète. Célébrée partout dans le monde, cette journée est l’occasion de revenir sur la biodiversité du massif des Pyrénées et sur l’engagement des acteurs du territoire en faveur de sa protection.



Les Pyrénées, un réservoir de biodiversité unique

Le massif pyrénéen offre une richesse biologique exceptionnelle en Europe. Côtoyant influences montagnardes, méditerranéennes et atlantiques, les Pyrénées se distinguent par un contexte bioclimatique particulier qui induit une forte originalité pour la biodiversité. Mais qu’est-ce que la biodiversité ? La diversité biologique - ou biodiversité - est le terme qui désigne toutes les formes de vie et les caractéristiques naturelles qu’elles présentent. Cette diversité se manifeste en un large éventail de plantes, d’animaux mais aussi de micro-organismes. Si certaines espèces emblématiques sont bien connues du grand public, telles que le lis des Pyrénées, le Grand Tétras, l’ours brun ou encore le cerf, des centaines d’autres espèces d’insectes, d’oiseaux, de petits mammifères, de champignons habitent les montagnes pyrénéennes et participent à leur richesse exceptionnelle. Par ailleurs, les cols pyrénéens constituent des points de passage migratoires de première importance en Europe : ces dernières années, ils sont devenus de véritables indicateurs de l’état de santé de l’environnement et des décalages engendrés par le changement climatique en Europe.


Des espèces et habitats menacés

Élément central de l’identité et de l'attractivité du territoire, la biodiversité est l’un des principaux atouts du massif. Cependant, de nombreuses menaces pèsent aujourd’hui sur les espèces et leurs habitats. Outre les changements climatiques, les maladies et parasites, ce sont aussi les activités humaines qui affectent l’état de conservation des espèces et participent de la dégradation et de la fragmentation de leurs habitats. En effet, le développement des activités touristiques et sportives au cours des dernières années ont engendré un certain nombre de pressions sur la biodiversité : piétinements, perturbations sonores, pollution lumineuse, installation d’infrastructures, etc.

La biodiversité, c’est un peu comme le climat, sa détérioration est parfois tellement imperceptible que la prise de conscience de la dégradation de la situation est extrêmement compliquée

Philippe Martin, Assises régionales de la Biodiversité, Occitanie, 2018.



Conscients de cette diversité incroyable, les pouvoirs publics ont inscrit sa protection et sa valorisation dans de nombreuses stratégies. De l’Europe aux territoires, en passant par l’Etat, de nombreux projets visent à réconcilier les activités humaines avec le monde naturel afin de “Bâtir un avenir commun à toutes les formes de vie”, thème de la journée 2022.


Des projets fédérateurs pour protéger les espèces et habitats pyrénéens

C’est notamment l’engagement tenu par FORESPIR et l’ensemble de ses partenaires dans le cadre des nombreux projets conduits à l’échelle du massif. Favorisant l’acquisition de connaissances, la mise en place d’approches de gestion communes et la formulation de recommandations transversales, ces projets transfrontaliers permettent de concilier activités humaines et respect de la biodiversité, selon une gestion multifonctionnelle et durable des territoires.

Les espèces se fichent des frontières administratives, elles vivent dans des écosystèmes, et c’est sur la base de ces écosystèmes qu’il faut essayer de travailler

Marc Abadie, Assises régionales de la biodiversité, Occitanie, 2018.


Notamment, le projet GREEN (lien) de “Gestion et mise en REseau des EspacesNaturels des Pyrénées” a placé au cœur des préoccupations des gestionnaires d’espaces naturels la haute valeur de leurs territoires. En favorisant le partage de connaissances et d’expériences entre opérateurs de part et d’autres des frontières, GREEN a permis de constituer un véritable réseau de coopération en faveur de la préservation de la biodiversité. Cette volonté de s’unir autour d’un enjeu commun s’est d’ailleurs concrétisée par la création d’une plateforme spécialement dédiée aux espèces et habitats des Pyrénées : la plateforme GREEN. Accessible au grand public pour disposer d'informations sur la faune, la flore et les sites pyrénéens, celle-ci est également un outil précieux d’échanges au service des membres du réseau. Désormais, lorsqu’ils rencontrent un problème de gestion, ces derniers peuvent consulter la plateforme afin de voir comment ce problème a été abordé, voire résolu, par d’autres. Un véritable atout au service de nos territoires. C’était d’ailleurs l’objectif principal de l’outil :

“créer un espace de dialogue et d'échange d'expériences entre les gestionnaires d’espaces naturels et renforcer ainsi leur capacité de coopérer à la conservation de la biodiversité pyrénéenne en cohérence avec le développement socio-économique des territoires ruraux”

Aussi, la plateforme GREEN est un moyen de sensibiliser citoyens, décideurs et acteurs locaux à l'importance de la biodiversité des Pyrénées, en recensant les sites et espèces d’intérêt communautaire Natura 2000 et en présentant les structures chargées de leur gestion.


Outil transversal, à l’image des projets conduits par les gestionnaires d’espaces naturels, la plateforme GREEN constitue un levier pour construire ensemble un “avenir commun à toutes les formes de vie”.


Découvrez la richesse des espèces et habitats naturels des Pyrénées sur la plateforme de GREEN : GREEN Interreg POCTEFA – Gestion et mise en réseau des espaces naturels Pyrénnéens (ctfc.cat)



8 vues0 commentaire